#Tellement

news 16.06.2022

Nos bénévoles, #tellement important.e.s !

Stéphanie

Après l’épreuve du Covid, il leur a fallu renouer avec les autres, avec les sensations perdues et l’ivresse de se retrouver à Festi’ le badge bénévole rebondissant sur la poitrine. Car sans leur soutien, le festival ne serait qu’un concept, nous sommes allé.e.s à la rencontre de plusieurs d’entre elles/eux afin d’apprendre à les connaître. Fraîchement débarqué.e.s ou vieux de la veille, elles/ils vous racontent : “Être bénévole, c’est comment ?” La réponse… en visages.


Jennifer 9ème édition, Responsable des chauffeur.euses pour les artistes

Quel était ton rôle dans le festival à l’époque ?
Dans un premier temps, j’étais à la Crique pour le projet Dimension 13-17 avant qu’il ne vole de ses propres ailes.

Et maintenant, tu fais quoi ?
Depuis 2015, j’occupe le rôle de responsable des chauffeur.euses pour les artistes avec Pascal en binôme. C’est important d’être deux, car ainsi on a un double contrôle, car il y a énormément de facteurs desquels il faut tenir compte, comme la quantité de bagages, les horaires à tenir et autres, c’est beaucoup d’organisation.

Ton souvenir le plus marquant ?
C’est la fois où on a dû faire un “run” pour Gaëtan Roussel et il avait vraiment la même voix particulière quand il chante et parle. On a eu un échange court, mais vraiment sympathique.

Ton pire souvenir ?
C’était la fois où j’ai dû véhiculer une artiste jusqu’à Genève et elle s’est comportée comme une diva. Elle était en retard, elle refusait par exemple qu’on mette la climatisation, alors qu’il faisait beau et chaud, et elle refusait aussi d’ouvrir les fenêtres, etc. Donc ce n’était pas très agréable, mais on l’a fait avec le sourire !

Ta plus belle édition, c’était quand et pourquoi ?
Je dirais la première où j’ai intégré l’équipe des chauffeur.euses, avec un accueil à bras ouverts, un nouveau poste au sein du festival.

Alexia 20ème édition, Responsable de l’Espace Presse

Quel était ton rôle dans le festival à l’époque ?
La toute première édition, je travaillais comme bénévole aux VIP, puis suite à un commentaire négatif sur le festival par les médias, j’ai écrit une lettre ouverte aux lecteur.trices du journal en question. Suite à cette intervention, j’ai eu l’occasion d’entrer dans le domaine de la communication .

Ton souvenir le plus marquant ?
J’ai eu l’occasion de faire la fête avec l’artiste Mika dans les backstages. Ensuite, il y a eu un superbe feu d’artifice et on a pu le regarder avec lui. C’était une magnifique expérience !

Ton pire souvenir ?
C’était pendant une conférence de presse avec Joey Star. Personnellement, je ne connaissais pas le personnage. Il a mis fin à la conférence de presse de manière assez abrupte suite à une question qui lui a déplu. J’étais surprise… Les autres, eux, n’ont pas eu l’air de s’en étonner.

Ta plus belle édition, c’était quand et pourquoi ?
C’est celle-ci, car je suis ravie de pouvoir continuer à travailler pour Festi’neuch. Chaque édition est belle à sa manière.

Chris 12ème édition (2009), Responsable accueil

Ton rôle dans le festival à ta première édition ?
J’étais bénévole à l’entrée accès VIP.

Ton souvenir le plus marquant ?
Je garde surtout en mémoire certaines anecdotes, par exemple, celle de la personne qui a fraudé pour entrer en se déguisant en cygne et en passant par le lac. Celle-ci est entrée dans la légende. Ou alors, le mail qui a été reçu par la direction et qui venait d’Estavayer pour se plaindre que la musique était trop forte… Sauf erreur, c’était à la suite d’un concert de Prodigy.

Ton pire souvenir ?
Je n’ai pas tellement de mauvais souvenirs. Le seul moment qui me vient. C’est l’après-festival, quand tout s’arrête, ça fait comme un vide.

Ta plus belle édition ?
Les éditions, je les confonds toutes, je suis incapable de dire quelle année était la meilleure, tout comme je ne me souviens pas forcément des programmes, car je ne vois pas beaucoup de concerts. En revanche, le dernier concert de l’édition le dimanche, je vais toujours le voir ! C’est un peu ma clôture du festival.

Claudio 15ème édition, Responsable Centrale Communication

Quel était ton rôle dans le festival à l’époque ?
J’ouvrais la porte des voitures aux artistes qui arrivaient sur la grande scène, j’ai vécu des moments très sympa et rencontré pas mal d’artistes.

Et maintenant, tu fais quoi ?
Je suis responsable de la Centrale de Communication du festival et on gère tout ce qui se passe d’inhabituel sur le site. Cela va du simple problème électrique aux orages ou autres intrusions, même quand il n’y a plus de papier toilette, on m’appelle.

Ton souvenir le plus marquant ?
Certaines rencontres avec des artistes. Une anecdote me vient à l’esprit justement avec Tiken Jah Fakoly qui était arrivé à l’entrée de l’Espace Artistes, mais n’avait pas son badge. Je ne voulais pas le laisser passer et un de mes collègues m’a soufflé : “Mais c’est Tiken Jah Fakoly”, je lui ai répondu : “Oui oui je sais bien, je le reconnais.” Puis, deux minutes après, son guitariste est arrivé et lui a donné son badge et je l’ai laissé passer, et là Tiken Jah Fakoly m’a donné une tape sur l’épaule et m’a dit : “Bon boulot, merci beaucoup !”, ça m’a fait plaisir. C’est carré, mais c’est comme ça !

Ton pire souvenir ?
Probablement l’édition où il a plu non-stop durant tous les jours du festival, celle de 2011. On pensait aux festivaliers.ères, c’était vraiment pénible pour tout le monde. Le dimanche à 14h, le soleil est sorti et il y a eu des applaudissements et des cris de joie.

Ta plus belle édition, c’était quand et pourquoi ?
C’était probablement la première que j’ai faite, c’était vraiment un moment marquant. Mais j’étais stressé et j’avais peur de me tromper ; après, j’ai évolué dans le festival et pris confiance.

Audrey 2ème édition, Bar de l’Espace Presse

Ton souvenir le plus marquant ?
C’est clairement la fois où j’ai pu prendre une photo avec Kery James. C’était très sympa ou alors le jour ou Lomepal est passé prendre une bière au bar.

Ton pire souvenir ?
Je n’ai pas de pire souvenir, pour le moment tout fonctionne très bien !

Est-ce que tu vas te réinscrire pour faire bénévole à la prochaine édition ?
Oui, c’est une belle occasion pour rencontrer des gens. J’aime beaucoup.

Christophe AKA Rouquiniol 20ème édition, Rédaction Blog #Tellement

Te souviens-tu quel était le programme de ta première édition ?
C’est clair ! C’était The Wailers, The Silencers, Moonraisers, Glen of Guinness et Soul Vaccination.

Quel était ton rôle dans le festival à l’époque ?
Artist angel avec l’ami César pour The Wailers: une belle aventure avec Al Anderson, Family Man et Wire Lindo, le guitariste, bassiste et clavier originaux de Bob Marley.

Ton souvenir le plus marquant ?
J’en ai beaucoup ! Un des plus marquants a été celui où Antonin a mandaté Joey en 2006 pour me virer de la zone VIP (où je n’avais strictement rien à faire). Côté scène, le gig de Bonobo sur la scène lacustre en 2010 sur fond d’orage sur le lac ou encore l’interview filmée de Birdy Nam Nam durant laquelle je me suis fait semi-insulter par l’un des membres à la suite de ma question volontairement naze.

Ton pire souvenir ?
La fois où je me suis fait balancer de la terre en pleine face pour un clip pour le blog.

Ta plus belle édition, c’était quand et pourquoi ?
Difficile de faire un classement honnêtement ! Beaucoup d’émotions, positives et négatives, de découvertes, de joies et de déceptions… amour et haine… la vie quoi ! Je suis plutôt bien placé, après passablement de luttes, discussions, engagements et autres pour simplement apprécier le fait que Festi’neuch existe et continue d’exister.

Lucie 1ère édition, Stagiaire communication et bénévole coordination presse et interviews

Ton souvenir le plus marquant ?
Difficile à dire sur si peu de temps, mais sur les trois jours passés ici, je dirais que c’est d’avoir pu discuter avec Liraz, une artiste que j’admire beaucoup, elle a même accepté de se faire photographier par mon collègue Steve.

Ton pire souvenir ?
J’ai eu un petit coup de panique et de stress, quand on a eu un petit souci de coordination avec une interview, mais finalement tout s’est bien passé.

Est-ce que ça te plaît cette édition ?
J’adore ! Les gens sont super bienveillants, il y a une bonne ambiance. Que du bonheur.

Rodrigo 5ème édition, Contrôle de badges à l’interne

Te souviens-tu quel était le programme de cette année-là ?
Non, je ne me souviens plus!

Quel était ton rôle dans le festival à l’époque ?
Mon tout premier rôle était de laver les gobelets ; ce rôle a disparu depuis.

Et maintenant, tu fais quoi ?
Maintenant, je suis au contrôle de badges à l’interne et j’ai aussi fait trois éditions à la logistique pour les boissons des bars.

Ton souvenir le plus marquant ?
L’ambiance au sein des équipes de bénévoles.

Ton pire souvenir ?
L’orage qu’il y a eu en 2019 à cause duquel tout a dû être arrêté pendant un temps.

Ta plus belle édition, c’était quand et pourquoi ?
Pour l’instant, c’est celle-ci, car je travaille avec Rachel, mon binôme, et c’est une très belle édition, c’est une autre disposition et c’est convivial. En plus, il n’y a pas eu d’orage !

📄 Stéphanie (avec Alicia)
📸 Quentin Bacchus


Ce site utilise des cookies afin d'assurer son bon fonctionnement. En continuant votre navigation vous consentez à notre politique des données.

Accepter Politique des données

Qui sommes-nous :) ?

L’adresse de notre site Web est : https://festineuch.ch.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables.

Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an.

Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur.

Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé.

En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site.

Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération.

Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Informations de contact

Informations supplémentaires

Comment nous protégeons vos données

Procédures mises en œuvre en cas de fuite de données

Les services tiers qui nous transmettent des données

Opérations de marketing automatisé et/ou de profilage réalisées à l’aide des données personnelles

Affichage des informations liées aux secteurs soumis à des régulations spécifiques